HorusLa vénération du faucon a ses racines dans les plus anciennes conceptions des dieux en Egypte. Déjà les premiers rois étaient liés à son aspect. Cependant, comme du sud de la Haute-Egypte jusqu'au Delta plusieurs divinités faucons étaient adorées et comme leur fusion en Horus restait incomplèe, ce dieu présente une image peu uniforme.

En tant que maître des airs qui parcourt le ciel, on l'associe au soleil. Horakhty est ainsi l' "Horus de l"Horizon", la forme journalière du soleil.

Harmakhis, l'"Horus dans l'horizon", est devenu le nom du grand sphinx de Giza. Haroéris, "Horus l'Ancien", était considéré comme le fils de Râ.

L'apparition du culte d'Osiris ainsi que l'identification d'Horus avec le roi créait cependant une nouvelle conception. Si le roi défunt était Osiris, son fils et successeur devait être Horus, donc le fils d' Isis et d'Osiris. En cette qualité, il était appelé Harsiésis, fils d'Isis.

En tant que roi divin et fils d'Osiris, Horus venge son père (Horus Harendotes, le vengeur) et se bat pour son héritage ; sous l'aspect solaire, il vainc les ennemis de Râ. Dans les mythes, les deux idées s'entremêlent dans un différent étrangement mouvant entre Horus et Seth. Ce dieu curieux, â la tête fine et allongée d'un animal difficilement identifiable zoologiquement, n'est devenu un personnage négatif que par le mythe osirien, tout en gardant ses traits positifs originels.