Pharaons !

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 6 décembre 2011

Sobek

SobekLe Dieu Crocodile. Sobek représente la force des pharaons. Fils de Neith, on le représente comme un crocodile ou un homme à tête de crocodile, couronné soit par une paire de plumes ou par une combinaison du disque solaire et de l'uraeus (cobra).

Son culte était très répandu, en particulier vers le Fayoum, ou les Grecs baptisèrent une cité du nom de 'Crocodilopolis'. Kom Ombo (au nord de la moderne Assouan) et Thèbes, en Haute-Egypte, étaient aussi d'importants centres de culte.

lundi 5 décembre 2011

Le Temple de Sobek et Haroéris à Kom Ombo

Fondé à la XVIIIe dynastie, sous Thoutmosis III, le temple actuel de Kôm Ombo a été commencé sous le règne de Ptolémée VIII Evergète II ; il a été achevé à l'époque romaine, sous les empereurs Tibère, Domitien et Caracalla, qui firent élever deux chapelles externes consacrées respectivement à Hathor et à Sobek.

Ce qui distingue Kôm Ombo de tous les autres temples égyptiens, c'est qu'en réalité il contient deux sanctuaires, séparés sur toute leur longueur et dédiés à deux divinités différentes : Sobek, le dieu à tête de crocodile, et Haroéris, "Horus l'ancien" le faucon.

Les deux moitiés parrallèles du monument ont chacune leur entrée, mais elles communiquent transversalement.

Dans la théologie locale, Haroéris appartenait à une triade qui réunissait Tasenetnefret, son épouse, et leur fils Panebtaouy ; il en était de même avec Horus et Khonsou.

A l'extérieur de l'enceinte en briques crues, on a retrouvé les restes d'un puits de l'époque ptolémaïque, un mammisi et une petite chapelle d'Hathor qui contenait des centaines de momies de crocodiles consacrées à Sobek et provenant d'une nécropole qui leur était réservée.

Temple de Sobek et Haroéris à Kom Ombo